Des progrès à confirmer

FIA ETCR Round 3 - Race SP - Jarama • La Hyundai Veloster N ETCR a encore montré des signes d’amélioration dans la chaleur étouffante et les vents violents qui ont balayé le circuit de Jarama. Jean-Karl Vernay a ainsi pu se mêler à la lutte, sans toutefois décrocher le résultat espéré.

Le Français et Norbert Michelisz se sont tous deux qualifiés pour leur deuxième quart de finale dans le Groupe « Fast ». Le pilote de la #69 a réussi à dépasser Luca Filippi pour prendre la deuxième place synonyme d’une position au centre de la grille de départ de la demi-finale. Une prémonition ?

Les trois voitures ont pris un départ identique, et Vernay, au milieu donc, s’est retrouvé littéralement pris en sandwich entre les Ferrari Romeo. Le contact a été rude et il s’est retrouvé en troisième position. Sans rien lâcher « Jay-Kay » est remonté et a mis la pression sur Filippi qui a fini par partir à la faute.

Cinquième sur la grille de la Super Finale, il a gagné une place dans le premier tour et a parfaitement résisté aux voitures derrière lui pour conserver sa quatrième position.Au pied du podium de la super-finale, Jean-Karl Vernay entrevoit des jours meilleurs : « La course SPAIN a peut-être été mon week-end le plus difficile de la saison jusqu’à présent. Cette année, quand on voit le niveau de nos concurrents, la marge est tellement étroite qu’il n’y a pas de place pour l’erreur. J’ai été capable de rebondir après une qualification difficile et de terminer toutes les courses. Vers la fin du week-end, je commençais vraiment à me sentir à l’aise sur le circuit et la voiture était géniale. Mon meilleur moment a été ma manœuvre sur Spengler au premier virage de la Super Finale. J’ai pris un bon départ et j’ai essayé d’être malin en le passant à l’intérieur. C’était un super dépassement. Nous faisons définitivement de bons progrès. »

La Coupe du monde FIA ETCR eTouring Car reprend avec la Race BE sur le circuit belge de Zolder, les 9 et 10 juillet.

> Photos

Classement pilotes FIA ETCR 2022 après 3 manches
1 – Mattias Ekström 280
2 – Adrien Tambay   274
3 – Mikel Azcona 203
4 – Maxime Martin 200
5 – Bruno Spengler 182
6 – Tom Blomqvist 180
7 – Jordi Gené 140
8 – Norbert Michelisz 137
9 – Giovanni Venturini 115
10 – Jean-Karl Vernay 111
11 – Kevin Ceccon 72
12 –   Luca Filippi 58