Une victoire de haute volée !

WTCR - Motorland Aragon - 31/10-01/11/2020 • En quête de victoire depuis Macau en 2018, Jean-Karl Vernay a renoué avec la plus haute marche du podium lors de la première course dominicale. Un succès incontestable à l’issue de qualifications qui ont laissé entrevoir tout le potentiel de l’Alfa Romeo Giulietta Veloce préparée par Romeo Ferraris.

Les qualifications annonçaient la couleur : le Français était dans le coup. Régulièrement dans le top 10 des essais libres, Vernay décrochait le troisième temps en Q1, le cinquième en Q2 et le premier en Q3 ! Malheureusement, sa probante pole position était effacée des tablettes par les commissaires pour non-respect des limites de la piste, ce qui ne manquait pas de faire entrer le pilote dans une froide colère.

Quel départ !

En Course 1, Vernay s’élançait à la perfection depuis la deuxième ligne derrière Magnus et Michelisz. Alors que Michelisz se rabattait sur sa gauche pour contrôler Magnus, en vain, « Jay-Kay » restait en ligne et virait en tête dès le premier virage. On ne le rattraperait plus. Lancé dans un tour de « full attack », il se ménageait une petite marge. Un trio composé de Vernay / Urrutia / Magnus prenait alors le large sur le reste du peloton et rejoignait l’arrivée dans cet ordre, sans que le pilote de la #69, tout en contrôle, soit inquiété par ses poursuivants.

« Je suis heureux » déclarait Jean-Karl en conférence d’après course. « Suite aux décisions d’hier, je me disais que je ne parlerais pas en conférence de presse si je terminais sur le podium. J’étais tellement énervé à cause de cette pénalité incohérente ! Je suis d’accord pour prendre une pénalité si je fais une erreur, mais tout le monde doit être traité de la même manière. Bon, c’était une réaction à chaud, peut-être un peu stupide. Je me suis vite reconcentré sur ce que j’avais à faire. J’ai pris un très bon départ et puis, je ne dirai pas que j’ai contrôlé la course, mais l’essentiel du travail était fait. Santi était très rapide et voulais aussi la victoire, il a poussé fort. J’ai exploité ma voiture au mieux, en la poussant là où je pouvais faire un écart et en contrôlant sur les autres secteurs de la piste. Nous pouvons être heureux et très fiers de ce que nous faisons, de ce que nous réalisons en tant que petite équipe. »

La suite n’était pas aussi emballante. Après un nouveau très bon départ en Course 2, Jean-Karl Vernay était contraint à l’abandon dès l’entame du deuxième tour suite à un problème technique vraisemblablement occasionné par un contact.

En Course 3, Vernay s’élançait une nouvelle fois parfaitement et maintenait sa cinquième position pendant de nombreux tour avant de céder aux assauts de Magnus. Sixième sous le drapeau à damier, le Français engrangeait de bons points lui permettant de remonter à la 3ème place du classement général et de conserver sa place de leader du WRTC Trophy.

Les travaux sur le circuit italien d’Adria ayant pris du retard, la dernière manche de la saison se teindra finalement sur ce même circuit de Motorland Aragon les 14 et 15 novembre prochain, titre WTCR en jeu.

> Photos <

Race 1 results:
1 – JK. Vernay / FRA / Mulsanne Srl / Alfa Romeo Giulietta / 10 laps
2 – S. Urrutia / URY / Cyan Performance Lynk & Co / Lynk &Co / +0.881
3 – G. Magnus /BEL / Comtoyou Racing / Audi RS3 / +3.478

Race 2 results:
1 – M. Azcona / ESP / Zengo Motorsport Services KFT / Cupra Leon / 10 laps
2 – Y. Muller / FRA / Cyan Racing Lynk & Co / Lynk &Co / +2.990
3 – S. Urrutia / URY / Cyan Performance Lynk & Co / Lynk &Co / +3.499

DNF – JK. Vernay / FRA / Mulsanne Srl / Alfa Romeo Giulietta /—

Race 3 results:
1 – T. Björk / SWE / All-INKL.COM Münnich Motorsport / Honda Civic / 14 laps
2 – S. Urrutia / URY / Cyan Performance Lynk & Co / Lynk &Co / +0.565
3 – G. Tarquini /ITA / BRC Hyundai N Lukoil Squadra Corse / Hyundai i30 N / +6.783

6 – JK. Vernay / FRA / Mulsanne Srl / Alfa Romeo Giulietta / +10.159

WTCR driver’s standing:
1 – Y. Ehrlacher / 189 p.
2 – E. Guerrieri / 163 p.
3 – JK. Vernay / 146 p.

WTCR Trophy driver’s standing:
1 – JK. Vernay / 93 p.
2 – G. Magnus / 78 p.
3 – N. Berthon / 77 p.