Podium pour Jean-Karl Vernay, doublé pour le WRT !

Deuxième levée des Blancpain Endurance Series, Silverstone a livré un résultat très satisfaisant pour Jean-Karl Vernay et ses équipiers qui montent sur la deuxième marche du podium et pour le team WRT, qui place ses Audi R8 LMS Ultra aux 2ème et 3ème places.

Après une qualification humide – Silverstone oblige – et une 3ème place sur la grille obtenue par Laurens Vanthoor, Jean-Karl Vernay entame les trois heures de la course sur piste sèche. Le leader du championnat prend un bon envol mais ne peut résister à la Ferrari #333 du Rinaldi Racing.

« Toutes les voitures de tête partaient en pneus neufs sauf nous. C’était difficile de résister au départ, mais après quelques tours j’ai réussi à me défaire de la Lamborghini qui me collait, prendre un peu d’air et revenir sur les leaders » témoigne JKV.

L’Audi #1 va ainsi refaire son retard depuis la 4e position jusqu’à la neutralisation de l’épreuve, nécessaire pour évacuer la Ferrari de Fabien Barthez, dangereusement échouée en bord de piste.

JKV_BES_SILVERSTONE-12Mais c’est un peu plus tard qu’un retardataire va semer le trouble en tête de la course en claquant la porte au nez de la Nissan GT-R du RJN Racing qui menait les débats depuis le départ et qui lui prenait un tour. Le leader ne peut éviter le contact et se fait déborder par la Ferrari #333 puis par l’Audi #1 qui évitent le piège.

Jean-Karl va revenir fort, à 1” du leader, avant de passer le relais à Robin Frijns qui reprend la piste derrière la McLaren #58, désormais en tête. C’est là que le team WRT va compromettre ses chances de victoire, l’électronique jouant un vilain tour au pilote néerlandais qui se retrouve un temps avec la boîte de vitesse bloquée, perdant une vingtaine de seconde dans l’affaire.

Dernier relayeur, Laurens Vanthoor prend la piste en 8e position et remonte rapidement par le jeu des ravitaillements. Il va conduire l’Audi #1 jusqu’en 2e position mais ne pourra aller chercher la McLaren de Kevin Estre, hors d’atteinte avec plus de 20” d’avance.

« C’était une super course » confirme Jean-Karl Vernay. « Sans le problème de boîte rencontré par Robin, on pouvait disputer la victoire. Le team a fait un travail fantastique comme d’habitude et les pit stops ont été juste excellents. Mais on ne pouvait pas coller à la stratégie de la McLaren qui consomme moins d’essence et a plus de latitude dans la gestion des arrêts. Au final on augmente notre avance au championnat : c’est top ! L’autre aspect très positif, c’est que je suis de plus en plus à l’aise avec la voiture. Je crois que je réussis l’un des meilleurs tours d’une Audi sur cette course.»

Prochain rendez-vous pour Jean-Karl Vernay et le team WRT, le circuit Paul Ricard pour la 3ème manche des Blancpain Endurance Series les 19 & 21 juin.

> Galerie photo

TP – 25/05/2015