Austin : JKV et IMSA Performance Matmut sur le podium

Après sa victoire aux 24 heures du Mans, IMSA Performance Matmut accroche un deuxième podium en championnat du Monde d’endurance en terminant à la troisième place du GTE-Am lors des 6 heures du Circuit des Amériques.

La partie avait commencé de manière compliquée, les qualifications étant rendues difficiles par les changements des conditions de piste. la Porsche 997 RSR n°76 s’élançait finalement en cinquième position de la catégorie GTE-Am.

Après un bon départ, Jean-Karl Vernay s’emparait rapidement de la troisième place avant que la sortie de piste d’une LMP2 place la course sous le régime du safety car. Jean-Karl achevait son relais à la quatrième position au moment de ravitailler. Un pit stop très efficace permettait à Raymond Narac de gagner une place, puis d’occuper un temps la tête de la catégorie grâce à une bonne stratégie.

Pour le deuxième arrêt de la 76, le team prenait le pari payant de ne pas changer de pneus. Jean-Karl Vernay repartait ainsi dans les échappements de l’Aston Martin en seconde position et ne connaissait qu’une alerte lors de ce relais suite à un contact avec une LMP2, le tracé texan très tourmenté ne facilitant pas la gestion du trafic.

AUTO - WEC 6 HOURS OF AUSTIN 2013Après la dernière valse d’arrêt ravitaillement, Raymond Narac se chargeait du relais d’arrivée, toujours en troisième position. Rien n’était joué entre les quatre premiers, regroupés en moins d’une minute à une heure de l’arrivée. La Porsche tricolore franchissait finalement la ligne d’arrivée à une belle troisième place, derrière les deux Aston Martin officielles.

Au classement du championnat, le duo Narac-Vernay perd la tête du championnat mais reste toujours en lutte pour le titre avec 91 points, à seulement 4 unités de la tête.

Raymond Narac : « Il a fait très chaud pendant cette course, les relais ont été éprouvants. J’étais mal installé lors de mon premier relais et je me suis fait mal au dos, ce qui l’a rendu encore plus difficile. Heureusement que Félix, notre ingénieur d’exploitation, était au micro pour me soutenir jusqu’au bout. C’est un super résultat pour l’équipe après être passé si près au Brésil. Face aux Aston, on ne pouvait pas faire mieux aujourd’hui. »

Jean-Karl Vernay : « Sur un circuit que tout le monde découvrait, j’ai été vite dans le coup avec le deuxième meilleur temps de la catégorie en qualification. J’ai pris un bon départ et je suis resté au contact de la tête tout mon relais. Il ne nous manque pas grand-chose pour pouvoir aller chercher les Aston. Après la victoire au Mans, c’est un deuxième podium qui fait du bien et on reste en course pour le titre. »