24 heures du Mans : 1ère participation, 1ère victoire pour Jean-Karl Vernay !

L’édition 2013 restera un grand cru pour l’équipe IMSA Performance Matmut qui remporte sa deuxième victoire aux 24 Heures du Mans, et pour Jean-Karl Vernay, qui inscrit son nom au palmarès de cette course mythique ! Après être passé tout près de la victoire il y a un an, l’équipe rouennaise s’est portée en tête de la course dès la onzième heure et ne lâchera rien jusqu’à l’arrivée.

Malgré l’accident de Christophe Bourret lors des qualifications du jeudi soir en évitant un prototype LMP2, c’est une voiture parfaitement réparée et préparée que l’équipe présentait sur la ligne de départ.

Novice cette année au Mans, Jean-Karl effectuait un départ prudent et occupait la cinquième position. Ne prenant aucun risque dans les conditions difficiles du début de course, les pilotes maintenaient cette position après les trois premières heures.

Raymond Narac faisait ensuite parler son expérience de la classique mancelle et amenait la #76 jusqu’à la deuxième place. Dès lors, au grès des ravitaillements, la Porsche tricolore ne quittait plus les quatre premières places et peu avant minuit, Jean-Karl se rapprochait à moins de 15“ du leader.

Au début de la 11ème heure, le lyonnais s’emparait de la tête, place que la #76 ne quitterait plus jusqu’à l’arrivée, prenant jusqu’à un tour d’avance sur ses adversaires au petit matin.

La pression ne retombait pas en fin de course, Raymond Narac devant résister aux tentatives de retour de ses adversaires. Le rouennais ne cédait pas le moindre mètre de terrain face aux pilotes professionnels et c’est toujours avec une belle avance que Jean-Karl Vernay prenait le dernier relais, interminable pour toute l’équipe, un orage éclatant à l’autre bout du circuit et provoquant l’entrée d’un dernier safety car.

Jean-Karl fera une nouvelle fois étalage de ses talents d’équilibriste dans ces conditions précaires et ramènera l’auto au stand pour passer les pneus pluie sans perdre de temps. C’est dans ces conditions qu’il passera la ligne d’arrivée à la première place du GTE-Am, en compagnie de l’autre voiture du team, la #67, qui termine en 7e position.

Après avoir offert à Porsche la première victoire de la 997 RSR au Mans, IMSA Performance Matmut signe probablement sa dernière victoire ici avant l’arrivée de la 991, soit la 100ème victoire de classe pour Porsche et les 50 ans de la 911 !

Au classement du championnat WEC, IMSA Performance s’empare de la première place, avec un point d’avance sur l’équipe Larbre Compétition.

« JKV » a apprécié !

« On pouvait difficilement faire mieux je pense ! Nous avons pris la 1ère place pendant mon triple relais, en pleine nuit, et nous ne l’avons plus lâchée jusqu’à l’arrivée, soit 13 heures en tête.

C’était un bon week-end du début à la fin même si on a eu deux ou trois petits soucis. J’étais toujours bien concentré et à chaque fois que je roulais, j’étais plus rapide que les pilotes des autres 997 RSR, Patrick Long, Wolf Henzler ou Paolo Ruberti. Ce n’est jamais parfait sur un tour, mais sur l’ensemble de la course, j’ai été solide. En fait,  je n’ai jamais aussi bien roulé en GT !

C’est une très belle victoire pour le team qui amène aussi sa deuxième voiture au terme de l’épreuve. Nous avons rencontré des conditions difficiles et une piste piégeuse, ce n’était pas évident. Les responsables de Porsche sont venus nous féliciter à la fin de la course et ils étaient super heureux. Je pense avoir marqué de gros points auprès des responsables de la compétition, mais je sais aussi qu’il faudra leur en montrer encore plus…

Raymond et Christophe sont rentrés dimanche soir et le team était “fracassé” par la fatigue, alors on n’a pas fait une grosse fête. J’ai juste marqué le coup avec mes parents. »

Franck Rava, le team manager aussi… 

« L’ensemble du team a réalisé une course parfaite cette année […]. Jean-Karl nous a confirmé ses qualités de pilote. Pour une première année, il a réalisé des relais très rapides sans commettre la moindre faute et en respectant parfaitement le tableau de marche fixé.

Raymond a confirmé faire partie des meilleurs gentlemen drivers en endurance. Sa connaissance du Mans et de la 997 GT3 RSR ont été une nouvelle fois précieuse.

Christophe s’est bien comporté lors de chacun de ses relais, pourtant effectués dans des conditions météo difficiles. Pendant 24 heures, il est resté concentré sur l’objectif du team. »

L’ensemble de l’équipe tient à présenter une nouvelle fois ses plus sincères condoléances à la famille d’Allan Simonsen et à ses proches dans ces moments difficiles.