WEC : 1ère course difficile à Silverstone

IMSA Performance Matmut repart de Silverstone avec une septième place peu en rapport avec les ambitions et le niveau de performance affiché durant le week-end. Si le résultat brut n'est pas au rendez-vous, l'équipe a toutefois retiré plusieurs enseignements positifs de ce premier rendez-vous

Tout démarrait pourtant bien : Jean-Karl Vernay prenait un excellent départ et se retrouvait rapidement quatrième, au contact avec le tiercé de tête. Il cédait ensuite le volant à Raymond Narac qui ressortait troisième des stands grâce à la rapidité des mécaniciens du team. Un temps deuxième, le rouennais se faisait piéger par de l’huile laissée sur la piste suite à un contact entre deux concurrents. Le temps de rentrer au stand et de réparer, la 76 perdait un tour et tout espoir de podium.

Christophe Bourret prenait la suite avec une voiture devenue très sous-vireuse dans les parties rapides à cause de la perte d’éléments aérodynamiques. Les trois pilotes enchainaient ensuite les relais en utilisant au maximum les possibilités d’une monture amoindrie. Au final, c’est donc à la septième place que la Porsche tricolore franchissait la ligne d’arrivée.

Jean-Karl préférait regarder le côté positif : « je pense avoir franchi un nouveau palier pendant la course. J’ai tout donné lors de mon dernier relais, mais ça n’a pas suffi. L’équipe a fait un travail fantastique, nous avions les moyens d’obtenir un bon résultat, mais tout ne s’est pas enchainé parfaitement. C’est la course. »