DES BONS POINTS QUI VONT COMPTER…

C’est en leader du championnat TCR que Jean-Karl Vernay, désormais bien remis de ses deux côtes cassées, a repris le volant de sa Golf GTI sur le circuit international de Buriram en Thaïlande.

La lutte pour le titre pilote TCR International Series est plus serrée et relevée que jamais : les quatre premiers se tiennent en neuf points seulement et on compte huit vainqueurs différents en quatorze courses !

A l’issue des essais libres, le pilote français du team Leopard Racing WRT se montre satisfait : « C’est une bonne séance. Nous avons modifié tardivement quelques réglages et cela a très bien fonctionné. Le set up me convient parfaitement et nous travaillons maintenant sur les détails pour l’améliorer un peu plus. Nous avons roulé avec des pneus usés et je suis certain que certains gars ont utilisé des pneus neufs, mais personne ne se préoccupe vraiment des essais libres. C’est maintenant que ça commence ! Je dois juste piloter à 100% et nous devrions être dans le rythme même s’il y a parfois des surprises en qualification avec les Alfa et les Opel. Mon objectif est d’être devant. Les principaux concurrents restent les Honda avec trois voitures, mais nous avons fait un bon travail jusqu’à présent et nous devons continuer comme ça. »

Enorme bagarre en Course 1

Finalement 4e temps des qualifications, « Jay-Kay » prend un bon départ de la seconde ligne mais doit céder une position face à Tassi qui semble s’aider d’une trajectoire hors des limites de la piste pour le passer par l’extérieur. Une manœuvre que l’on verra plusieurs fois en course et que le pilote de la Golf GTI #2 saura aussi exploiter en temps utile…

Et ce moment arrive dès le deuxième tour quand Vernay aspire Nash dans la ligne droite des stands et lui fait l’extérieur dans la première courbe. Un dépassement de courte durée car une petite faute quelques virages plus loin ouvre la porte au pilote de la Seat Leon qui n’en attendait pas tant.

On retrouve les mêmes et on recommence deux boucles plus tard où cette fois c’est Nash qui part à la faute. JKV plonge à la corde et récupère la 4e place. A mi-course, rien n’est joué et ils sont désormais quatre à se disputer l’accès au podium : Michelisz, Tassi, Oriola et Vernay. Pare-chocs contre pare-chocs, ils vont offrir une bagarre qui fait tout le spectacle des TCR International Series. Attaquer celui qui est devant tout en défendant sa position : les pilotes vont s’en donner à cœur joie à tous les freinages. 5e après quelques tours d’une « baston » virile mais correcte, le pilote villeurbannais se fait dépasser par Borkovic qui a recollé au joyeux quatuor.

Le dénouement de cette course spectaculaire va s’écrire dans les deux derniers tours. C’est d’abord Mat’o Homola qui abandonne la lutte sur crevaison, puis c’est Oriola qui voit sa Seat Leon le lâcher. Dans le dernier virage, Jean-Karl Vernay tente un ultime dépassement sur Tassi, mais le pilote hongrois résiste et préserve sa 3e place.

La sagesse est de retour en Course 2

Jean-Karl Vernay qui s’élance de la 7e position reste un peu « scotché » au départ mais parvient à conserver sa position avant d’être débordé par Nash qu’il va reprendre dès le tour suivant. Puis c’est le régional de l’étape Kusiri qui cède sous la pression du Français. Michelisz, nouveau client à venir, résiste longtemps aux menaces de la Golf GTI #2 pourtant pressante. C’est à l’entame du dernier tour que Jean-Karl Vernay va trouver l’ouverture alors que le pilote hongrois est en délicatesse avec sa Honda. Au terme d’une course moins chaude que la première levée de la journée, Vernay s’empare de la 5e place. S’il perd la tête du championnat pour deux petits points, il permet au Leopard Racing WRT de prendre la 3ème place au classement des teams.

« Ce sont de très bons points pour nous » analyse le Français. « Nous sommes deuxième du championnat, mais tout reste ouvert. Nous avons fait un excellent travail et la voiture était absolument fantastique, mais les Honda sont trop rapides et il n’y a tout simplement aucun moyen de les dépasser. Les deux courses n’étaient pas aussi intenses qu’elles ont pu paraître, car pour doubler, il me fallait surtout attendre une erreur des gars devant. Nous avons fait tout ce que nous pouvions et il n’y a rien à regretter. Voyons ce qui se passera ensuite, nous pouvons toujours gagner ce championnat. »

Il reste six courses pour départager les candidats au titre. Prochain rendez-vous les 7 et 8 octobre, en Chine…

> Les photos de Buriram

Résultats – Course 1 :
1 – N. Michelisz / HUN / M1RA / Honda Civic Type-R / 14 Laps
2 – D. Borković / SRB / GE-Force / Alfas Romeo Giulietta / +3.769
3 – A. Tassi / HUN / M1RA / Honda Civic Type- R / +5.923
4 – JK Vernay / FRA / Leopard Racing Team WRT / VW Golf GTI / +6.211
5 – R. Huff / GBR / Leopard Racing Team WRT / VW Golf GTI / +6.428

Résultats – Course 2 :
1 – A. Panis / FRA / Boutsen Ginion Racing / Honda Civic Type-R / 14 Laps
2 – G. Altoe / ITA / Côte Ouest Racing / VW Golf GTI / +1.274
3 – S. Comini / SWI / Comigo / Racing RS3 LMS / +6.120
4 – A. Tassi / HUN / M1RA / Honda Civic Type-R / +7.994
5 – JK Vernay / FRA / Leopard Racing Team WRT / VW Golf GTI / +9.414

Classement pilotes :
1 – A. Tassi 179 p.
2 – JK Vernay 177 p.
3 – S. Comini 165 p.
4 – R. Colciago 145 p.
5 – P. Oriola 110 p.