Double podium à Macao pour JKV

Quel meilleur théâtre que les 6,12 km du circuit de Macao pour accueillir la dernière scène des TCR International Series ? Un cadre où tous les pilotes aiment briller d’autant plus que le titre de champion 2016 est en jeu…

Ils sont encore quatre à pouvoir prétendre à la couronne mondiale : le leader James Nash, suivi de Stefano Comini, Pepe Oriola et Jean-Karl Vernay. Si tout reste possible pour le natif de Villeurbanne, la quarantaine de points qui le sépare de Nash l’oblige à compter sur les circonstances pour être titré ; son équipier, avec dix-huit unités de retard, est bien mieux placé pour l’emporter. « JK » est donc susceptible de se mettre au service de son team…

Comme à leur habitude, Leopard Racing et WRT entament les essais libres avec méthode et application pour régler la voiture et définir le meilleur set up selon le ressenti des pilotes. Auteur d’une pole position en F3 au Grand-Prix de Macao (2009) et d’une victoire (Audi R8 LMS Cup – 2015), Jean-Karl n’est pas un rookie sur ce circuit : « Ici, c’est toujours très compliqué et difficile » témoigne-t-il. « L’adhérence de la piste est très faible et il y beaucoup de trafic. Ce n’est pas simple de réussir un tour parfait. Alors ces premiers roulages avec un 4e temps à la clé sont encourageant. La voiture se comporte bien, mais nous devons attendre les qualifications pour avoir une idée réelle du niveau de performance des autres. »

La pole pour Jean-Karl Vernay, la 1ère ligne pour Leopard Racing

jean-karl-vernay_tcr-2016-macau_26Sous une pluie battante, les pilotes du Leopard Racing ont démontré les progrès réalisés mais aussi l’efficacité des Golf GTI TCR dans ces conditions délicates. Détenteur du meilleur temps à une minute du terme de la Q2, Stefano Comini se fait souffler la pole par un Jean-Karl Vernay souverain. La première ligne sera totalement bleue ! « En Q1, la voiture était très bien, mais la piste sale et glissante. L’important était d’être dans le top 12. La Q2 sous la pluie était difficile mais intéressante. Après un premier bon chrono, j’ai ralenti pour refroidir les pneus et j’ai attaqué à nouveau. J’aurais pu aller encore plus vite, mais l’objectif d’être en première ligne était atteint » confiait le pilote de la Golf GTI TCR #2 à l’issue des qualifications.

Nash et Oriola relégué en 7e et 10e position, la perspective du titre pilote prenait des contours plus nets dans le clan Leopard Racing.

2 x 2 = 3 !

Deux sorties de la voiture de sécurité avec un drapeau rouge au milieu, quatre tours de course au total… la 1ère manche ne restera pas dans les mémoires si ce n’est dans la tête des nombreux pilotes ayant eu un contact intime avec les murs qui bordent le circuit.

Légèrement hésitant au départ, Jean-Karl se fait griller la politesse par Stefano Comini mais aussi par Tiago Monteiro qu’il reprend avec autorité dès le premier freinage. Il termine donc ce semblant de course à la 2e place. Grâce à sa victoire, Comini est revenu à un demi point de Nash (abandon). Jean-Karl reste théoriquement candidat au titre, avec 25 points de retard.

La course 2 ne sera guère plus emballante. Jean-Karl qui s’élance en deuxième position derrière Comini se fait surprendre par Monteiro qui prend les commandes. Un groupe de cinq voitures se détache avec Monteiro, Comini, Vernay, Borkovic et Oriola. Mais dès le troisième tour, drapeau rouge et retour au stand pour tout le monde !

Au restart sous Safety Car, Jean-Karl double son équipier et rejoint l’arrivée à la 2e place pour la seconde fois. Stefano Comini termine 4e et gagne son deuxième titre de champion du Monde. Jean-Karl souffle la troisième place du championnat à Pepe Oriola pour 4,5 points ! 2 x 2 = 3 : CQFD !

« Je suis un peu désolé pour les fans qui n’ont pas vu le vrai spectacle du TCR, mais Macao est Macao… Pour nous, l’objectif était d’aider Stefano à devenir champion et je suis heureux que nous l’ayons fait. Mais je suis déçu de finir deux fois deuxième, je voulais vraiment en gagner une ! Dans les deux seuls vrais tours de la course 2, j’ai attaqué fort pour tenter quelque chose sur Tiago qui était très rapide, mais j’ai fait une petite erreur à l’épingle de Melco et c’était terminé. »

Une année d’apprentissage positive

Avec 3 pole positons, 3 victoires, 4 podium et une 3e place finale au championnat, Jean-Karl Vernay a montré sa capacité d’adaptation aux voitures de tourisme et surtout aux tractions avant avec lesquelles il n’avait jamais couru auparavant. « Je félicite Stefano pour son deuxième titre consécutif. Vraiment bravo ! Je félicite aussi et je remercie Leopard Racing et WRT pour le travail fantastique réalisé tout au long de la saison. Pour la première course, la Golf GTI TCR sortait pratiquement de la boîte. On était en retrait par rapport aux autres. Grâce au team, elle a progressé en permanence jusqu’à devenir une voiture taillée pour la gagne. Bravo à eux ! Pour ma part, j’ai pris petit à petit la mesure du pilotage très différent d’une traction. J’avais tellement d’habitudes à gommer et de réflexes à changer ! La troisième place finale au championnat est une belle récompense de cette progression. »

> Voir les photos de Macao

Classement Course 1

  1. Comini / Volkswagen Golf GTI / 37: 08,856
  2. Vernay / Volkswagen Golf GTI/ 37: 09,896 /1,040
  3. Monteiro / Honda Civic / 37: 10,323 / 1,467

Classement Course 2

  1. Monteiro / Honda Civic / 45: 38,365 /
  2. Vernay / Volkswagen Golf GTI/ 45: 39,561 /0,926
  3. Oriola / Seat Leon / 45: 40,076/ 1,441
  4. Comini / Volkswagen Golf GTI / 45: 41,229 / 2,594

Classement Final Championnat

  1. Comini / Volkswagen Golf GTI/ 267,5 pts
  2. Nash / Seat Leon / 264 pts
  3. Vernay / Volkswagen Golf GTI / 246 pts
  4. Oriola / Seat Leon / 241,5 pts
  5. Homola / Seat Leon / 175 pts